L’histoire du jardin à la française

Vivre Sa Région

Le jardin à la française se distingue par la qualité des travaux, basés sur la minutie et la rigueur. Cet art met à l’honneur l’élégance et le classicisme. En général, les jardins à la française embellissent les cours des châteaux. Ainsi, si la noblesse et la perfection de ce savoir-faire vous fascinent, découvrez son histoire à travers ses origines et son évolution. 

 

La régularité et la symétrie

Fruits de la créativité d’André Le Nôtre (1613 à 1700), les premiers jardins à la française étaient principalement réalisés dans les châteaux. Au service des souverains du 17e siècle, ce dessinateur s’était inspiré de la technique de ses homologues italiens. En effet, ces derniers misaient sur la combinaison de la précision et de la rigueur, dès la phase de plantation. 

Historiquement, André Le Nôtre travaillait pour le compte de Louis XIV lorsqu’il dessina les jardins de Vaux-le-Vicomte et de Versailles. Ses dessins se démarquaient par leur régularité et leur symétrie, une prouesse artistique réalisée sur plusieurs centaines d’hectares. Toutefois, dès la Renaissance, Claude Mollet (1557 à 1647) avait déjà dessiné des parterres de buis pour les jardins de Fontainebleau, d’Anet et de Saint-Germain-en-Laye. Ses œuvres ont d’ailleurs été copiées par Chenonceaux lors de la création du Parc de Saint-Cloud ou du Palais du Luxembourg. 

Le jardin à la française réinventé

Le style du jardin à la française tombe en désuétude pendant la révolution, car symbole d’un système politique rejeté par la société. Il renaitra toutefois de ses cendres à l’initiative d’Henri Duchêne (1841 à 1902) et de son fils Achille Duchêne (1866 à 1947). En effet, ces dessinateurs de jardin admiraient le travail d’André Le Nôtre et décidèrent de le remettre au goût du jour. Ainsi, dès la fin du 19e siècle et jusqu’au début du 20e siècle, ils réinventent le style des jardins à la française dans plusieurs châteaux et jardins : le Champ-de-Mars, Langeais, Courances, Chaumont-sur-Loire, etc. 

La symétrie comme principe

Côté technique, le concept du jardin à la française est fondé sur le principe de symétrie. Les formes sont régulières et les parcelles de terrain semblables. Au gré du temps, les professionnels du dessin de jardin ont amélioré les techniques d’aménagement. Alors qu’au départ le naturel était mis à l’honneur, notamment au travers de la verdure, les jardiniers ont progressivement innové en apportant une touche artistique au jardin à la française. En effet, à cette période, les sculptures en buissons feuillus taillés font leur apparition. Aussi, l’introduction d’éléments plus modernes renforce cette évolution. Les fontaines, les sculptures de pierre et les vasques d’eau s’intègrent parfaitement à l’ensemble verdoyant. Si vous aimez les aménagements grandioses et la finesse artistique, le jardin à la française ne manquera pas de retenir votre attention. Gage de noblesse, il confère encore aujourd’hui tout son charme à l’extérieur des grandes propriétés. 

D’autres articles que vous pourriez aimer

Le maximalisme

Le maximalisme

Les tendances en matière de décoration ne cessent d’évoluer pour créer des intérieurs atypiques. Assurément,...

Zoom sur le zellige

Zoom sur le zellige

Le zellige est un carreau artisanal originaire du Maroc apparu dès le Xème siècle dont les tonalités sont nuancées et...

Le design Japandi

Le design Japandi

Savant mélange du minimalisme scandinave et du raffinement japonais, le Japandi fait son émergence au 21ème siècle....

Pin It on Pinterest

Share This