Le modernisme architectural

À l’origine du postmodernisme et du structuralisme, le mouvement moderne a profondément marqué l’histoire de l’architecture, au point de transformer les paysages urbains de manière durable, mais aussi les fondements même du métier d’architecte. Sous son impulsion, celui-ci devient alors ingénieur et urbaniste, artisan d’un ensemble cohérent qui s’inscrit dans un environnement pensé dans sa globalité.

Aux origines du modernisme

Si l’architecture moderne émerge officiellement en 1919 sous l’impulsion de Walter Gropius lors de l’ouverture de l’école Bauhaus à Weimar, son apparition est en réalité le fruit d’une évolution lente dont les prémices se font sentir dès le XVIIIe siècle. Cela se traduit à l’époque par un désir de progrès, avec une volonté nouvelle de tourner le dos à la tradition et aux modèles académiques.

Les influences de ce mouvement sont nombreuses mais parmi les changements marquants qui ont permis son essor, on peut citer la révolution industrielle du XIXe siècle ainsi que l’émergence de nouveaux matériaux comme le fer, l’acier puis plus tard le béton armé, apportant de nouvelles solutions techniques à des problématiques architecturales.

L’évolution de la science et de l’ingénierie font alors écho à un besoin d’urbanisation, le résultat d’une croissance de la démographie dans les villes et d’une économie tournée vers l’industrialisation. Les architectes élargissent alors leurs horizons en élaborant la conception de bâtiments nouveaux comme les usines, les bureaux ou de grands ensembles urbains consacrés à l’habitat.

Les figures emblématiques de l’architecture moderne

Courant indissociable du XXe siècle, l’architecture moderne est en réalité la vision d’ensemble née de différents courants et inspirations motivées par le même élan créateur : construire le monde de demain. On retrouve néanmoins à sa base plusieurs figures emblématiques dont les réflexions ont permis la création d’un langage commun, dans un monde en pleine mutation.

On peut ainsi citer les deux grands noms du Bauhaus, Walter Gropius et Ludwig Mies Van der Rohe, mais aussi un architecte français défenseur du mouvement puriste, Le Corbusier. Les habitants de la région provençale pourront d’ailleurs visiter dans la cité phocéenne une de ses réalisations, l’Unité d’habitation de Marseille, connue aussi sous le nom de « cité radieuse ». Véritable icone architecturale, ce bâtiment édifié entre 1947 et 1952 illustre à merveille le concept de « machine à habiter », visant à apporter bien-être et confort à ses habitants.

Les caractéristiques d’une architecture empreinte d’idéalisme

Comme nous l’avons vu précédemment, l’architecture moderne est animée par un désir de se tourner vers l’avenir, avec un refus du modèle académique. Cet art se caractérise ainsi par un décor minimaliste aux lignes épurées, avec un rejet de l’ornement. Les édifices gagnent de la hauteur, s’arrondissent grâce à la flexibilité du béton armé et se parent de grandes ouvertures, laissant entrer la lumière.

Mais le mouvement moderne est aussi le résultat d’un bouillonnement intellectuel intense, qui reflète le désir de « bien vivre » dans un habitat rationalisé. Les architectes s’interrogent sur les fondements d’un monde à reconstruire, dans un siècle marqué par le déchirement de deux guerres. Si on lui prête comme caractéristique principale son lien étroit avec l’industrie et les nouveaux matériaux, permettant aux architectes de se libérer d’un grand nombre de contraintes et de laisser libre cours à leur imagination, il est pourtant important de souligner l’idéalisme qui anime leurs réalisations. L’idée est de réconcilier l’industrialisme, l’humain et la nature au sein d’un même projet, selon une approche utopiste.

De nos jours, cet idéalisme perdure avec la volonté d’architectes d’intégrer l’humain au cœur de leurs réalisations, avec des bâtiments fonctionnels et agréables à vivre. La nature y a également un rôle dominant, avec des constructions qui s’intègrent de plus en plus dans les paysages, grâce à des formes épurées et des teintes minérales.

 

Pin It on Pinterest

Share This