LE PIGEONNIER

 

 

Le Pigeonnier est un édifice architectural massif que nous sommes nombreux à avoir déjà observé. Cependant, nous sommes peu à connaître l’origine de sa présence alors même qu’il constitue un marqueur de l’architecture rurale Provençale. Premièrement, il paraît utile de savoir, qu’à l’époque, ce bâtiment est appelée « Colombiers » du nom ancien de « Coulon » car le pigeon est issu de la famille des Columbidés. Toutefois, le langage courant a préféré conserver le terme de « Pigeonnier » pour rattacher celui de colombe au langage poétique.

Par ailleurs, pour comprendre l’histoire de cet habitat, il est essentiel de comprendre que les pigeons étaient nuisibles pour les semences et les récoltes. Aussi, il faut savoir que, jusqu’au 19ème siècle, il est difficile de se procurer de la viande fraîche dans les campagnes. Le pigeonnier constitue donc un garde-manger de grand intérêt. En effet, la chair des jeunes pigeons était un mets très apprécié à l’époque. Enfin, les déjections de ces oiseaux constituent un engrais naturel efficace pour les jardins et certaines cultures. L’intérieur de l’édifice est constitué de Boulins bâtit qui constituent le nid des pigeons.