État d'esprit positif

État d’esprit positif : l’impact des mots

Vivre Sa Région

Nous avons tous déjà conseillé à une personne déprimée de penser positivement, de voir le bon côté des choses. Mais trop souvent, ces conseils résonnent en eux comme un coup d’épée dans l’eau… Et pour cause il est peut-être déjà trop tard à ce moment là pour passer d’un état d’esprit négatif à un état d’esprit positif. Nous sommes alors en droit de nous demander s’il existe réellement quelque chose que nous pouvons faire, si ce n’est changer toutes les composantes de notre vie pour être plus heureux(se). Et bien, le docteur Andrew Newberg et l’expert en communication Mark Robert Waldman semblent apporter un élément de réponse. 

Choisir les mots que vous utilisez

En effet, ces derniers avancent la thèse selon laquelle, en utilisant des mots remplis de positivité et en tournant nos phrases de la même manière, nous pouvons modifier le fonctionnement de notre cerveau. Pour mieux comprendre leur approche, voici un petit tour d’horizon de la façon dont fonctionne le cerveau. Initialement, ce dernier est programmé pour s’inquiéter, cela vient de la période où les hommes avaient encore des prédateurs et devaient emmagasiner les signaux négatifs pour comprendre le danger et réagir en fonction. Toutefois, dans notre monde actuel, les conséquences de cette construction du cerveau peuvent être négatives. En effet, Newberg et Waldman écrivent dans leur livre  : « Les mots négatifs envoient des messages d’alarme à travers le cerveau, et ils ferment partiellement les centres de logique et de raisonnement situés dans les lobes frontaux.  

Un état d’esprit positif grâce aux mots

À l’inverse, lorsque vous utilisez des mots positifs, vous stimulez l’activité du lobe frontal. Cette zone comprend des centres linguistiques spécifiques qui se connectent directement au cortex moteur responsable de vous mettre en action. C’est notamment ce qui peut expliquer le fait que lorsque nous sommes déprimés, nous n’avons envie de rien faire. Aux auteurs de préciser « Une vision positive de vous-même vous orientera vers le bien dans les autres, tandis qu’une image de soi négative vous inclura vers la suspicion et le doute. Au fil du temps, la structure de votre thalamus changera également en réponse à vos mots, pensées et sentiments conscients, et nous pensons que les changements de thalamiques affectent la façon dont vous percevez la réalité.» 

D’autres articles que vous pourriez aimer

Histoire des cosmétiques

Histoire des cosmétiques

Les cosmétiques représentent tous les produits relatifs aux soins de beauté. Ils permettent de rendre une personne...

Pin It on Pinterest

Share This