la proportion en architecture 2

La proportion en architecture

Vivre Sa Région

Élément crucial de la théorie architecturale, la proportion est le point de rencontre entre l’art et les mathématiques. Elle désigne les différents rapports des objets et des espaces qui constituent une structure bien définie. En général, ces rapports varient en fonction des « modules » qui sont des multiples d’une unité de longueur conventionnelle. Voici un tour d’horizon pour mieux comprendre ce principe central de l’architecture. 

 

La proportion au coeur des priorités

Les grands noms de l’architecture, comme Alberti, Le Corbusier, Vitruve et Andrea Palladio, ont travaillé en se basant sur la proportion. Ce principe a fait l’objet d’une première théorisation dans l’architecture grecque. 

Le terme grec utilisé fait référence à la symétrie, mais il révèle également l’harmonie et la proportion. Rappelons à ce titre que les architectes de l’époque étaient en quête de perfection lorsqu’ils devaient construire des temples. La proportion est directement liée à la commensurabilité ou la possibilité d’être mesuré en comparant l’édifice principal à l’une de ses parties ou par rapport à d’autres éléments. Les architectes grecs ont donc créé le module (diamètre de base des colonnes) qui sera multiplié pour obtenir les dimensions des autres parties de l’édifice. Grâce à ce système de symétrie et de proportion, le design des grands bâtiments devient plus rationnel. 

Vitruve était l’ingénieur architecte pendant le règne de Jules César. Il a défini le concept dans le traité de Vitruve De Architectura. Il a alors indiqué trois conditions indispensables de l’architecture : la solidité, l’utilité et la beauté. Pour y parvenir, les architectes doivent être pluridisciplinaires et connaitre plusieurs branches. Vitruve a également énuméré les six principes qui garantissent la qualité du design : l’harmonie et l’équilibre, la hiérarchie, le respect des proportions, les dominances et les accentuations, les similarités et les contrastes. La proportion est un point essentiel parce qu’elle inter-réunit et supporte tous les autres éléments des formes géométriques et des rapports arithmétiques. 

La proportion comme base

 

La notion de proportion continue d’évoluer au fil des siècles et constitue une base solide dans l’architecture classique et moderne. Par exemple, en 1948, Le Corbusier a dévoilé un concept de proportion qu’il a appelé Le Modulor. Ce système est basé sur des modules évolutifs de proportion (nombre d’or ou homme à bras levé). La proportion demeure incontournable dans les divers styles qui se sont succédés : gothique, roman, baroque, renaissance, néoclassique, éclectique et moderne. 

Plus tard, le rationalisme tire ses sources du principe de la proportion. Les rapports entre les éléments restent le système de base dans la construction des gratte-ciel, le classicisme et le néoclassicisme. 

La notion de proportion est un pilier de l’architecture qui garantit la durabilité des structures. Il assure également l’intemporalité des constructions qui sont toujours adaptées aux besoins des utilisateurs. 

D’autres articles que vous pourriez aimer

Pin It on Pinterest

Share This