Histoire de la génoise en Provence

Histoire de la génoise en Provence

Vivre Sa Région

Bien qu’elle relève aujourd’hui un caractère architectural Provençal indéniable, la génoise (ou génevoise) prend très certainement son origine chez les maçons italiens qui l’ont fait apparaître en Provence au début du 18ème siècle. Dans son usage, cette fermeture d’avant-toit était nécessaire pour éloigner les eaux de ruissellement de la façade. Toutefois, elle fut préférée à d’autres techniques ayant le même usage pour nombre de raisons.

 

Un savoir-faire précis

Tout d’abord, il faut savoir que la génoise est formée de plusieurs rangs de tuiles creuses renversées et plus ou moins remplies de mortier. Cela implique donc l’usage du même matériaux que la couverture, ce qui permet des économies substantielles pour réaliser cet ouvrage. Aussi, ce procédé permettait d’obtenir facilement un débord plus ou moins important en fonction du nombre de rangées crées par rapport aux dimensions de la bâtisse. En effet, plus le bâtiment était haut, plus le débord devait être important pour protéger la façade. En outre, la génoise, en tant qu’élément fermé, constituait une prise au vent réduite, ce qui était particulièrement important compte tenu des rafales puissantes portées par le mistral. Enfin, en tant que liaison solide entre la couverture et la partie maçonnée, la génoise était garante de durabilité pour ces habitats intentionnellement bâtis pour des siècles. Sans oublier bien sûr, les multiples formes que peut prendre la génevoise pour s’accorder idéalement avec tous types de constructions. On comprend donc pourquoi, cette solution architecturale s’est généralisée au 18 et 19ème siècle en Provence.

D’autres articles que vous pourriez aimer

Pin It on Pinterest

Share This