intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle

Vivre Sa Région

Créés il y a une vingtaine d’années, les cours sur la connaissance de soi font maintenant figure de modèle en matière d’éducation de l’intelligence émotionnelle.

 

Le manque d’intelligence émotionnelle dans le travail a un coût qui peut finir par compromettre l’existence de l’entreprise. La rentabilité de cette forme d’intelligence est une idée relativement nouvelle dans le monde des affaires, et certains dirigeants d’entreprise ont du mal à l’accepter. Toutefois, selon une étude effectuée auprès de 250 cadres, la plupart estiment que leur métier demande “de la tête et non du cœur”. Beaucoup craignent que le fait d’éprouver de l’empathie ou de la compassion pour leurs collarobateurs ne soit pas compatible avec les objectifs de l’entreprise. Selon l’un d’eux, il est absurde d’être sensible aux sentiments des gens car il devient impossible de les “manipuler”. D’autres affirment que s’ils ne conservent pas leurs distances, ils seront incapables de prendre les décisions “difficiles” qu’exigent les affaires, même si en tout état de cause leurs décisions ne seront certainement plus humaines.

La maitrise de ses émotions dans un contexte professionnel 

 

Néanmoins, de nouvelles approches du management apportent désormais beaucoup plus d’importance à la maîtrise des émotions, à la nécessité de prendre conscience ce que cache un sentiment (par exemple, la blessure émotionnelle qui provoque la colère) ou encore d’apprendre à dominer son anxiété, son irritation et sa tristesse. Il est aussi primordial d’assumer la responsabilité de ses décisions et de ses actions ainsi que de respecter ses engagements. Ainsi, les réalités nouvelles de la concurrence confèrent une importance bien plus grande à l’intelligence émotionnelle sur le lieu de travail.

En effet, comme le faisait remarquer Shoshona Zuboff, psychologue à la Harvard Business School, “les entreprises ont connu une véritable révolution au cours de ce siècle, et celle-ci a entraîné une transformation correspondante de leur paysage psychologique. La hiérarchie des entreprises a longtemps été marquée par une “domination directoriale” où le chef manipulateur et férocement combatif était récompensé. Mais cette hiérarchie rigide a commencé à s’effondrer dans les années quatre-vingt sour la double pression de la mondialisation de l’économie et des nouvelles technologies de l’information. ” L’empathie doit désormais jouer un rôle de premier plan dans les rapports avec les autres : comprendre ce qu’ils ressentent et savoir adopter leur point de vue, afin de respecter leur manière de voir. Les relations interpersonnelles font l’objet d’une grande attention : les élèves apprennent à écouter et à poser des questions pertinentes, à distinguer ce qu’un autre dit ou fait de leurs propres réactions ou jugements, à se montrer assuré dans ses propos sans se mettre en colère ni rester passif. Ils s’initient à l’art de la coopération, de résoudre les conflits et de négocier des compromis.

D’autres articles que vous pourriez aimer

Pin It on Pinterest

Share This