Les causes de l’acné sur le visage

Vivre Sa Région

En tant qu’affection cutanée, l’acné peut laisser des tâches et des marques sur la peau avec son cortège de comédons et de boutons disgracieux. Elle est due au dysfonctionnement du follicule pilo-sébacé, responsable de la sécrétion du sébum. Touchant les personnes âgées de 20 ans à 40 ans, son apparition peut être juvénile, tardive, momentanée ou chronique. Les causes de ce trouble peuvent être de diverses natures.

Symptômes et causes de l’acné

Le follicule pilo-sébacé assure la sécrétion de sébum, indispensable pour former le film protecteur de la peau. Un dérèglement de la production de sébum entraîne une hyperséborrhée, une sécrétion lipidique anormale ou inversement, une dysséborrhée. L’excès de sébum peut boucher les glandes sébacées, entraînant ainsi une inflammation et l’apparition de papules. 

L’hyperséborrhée est caractéristique des peaux grasses, un terrain propice à la prolifération d’un micro-organisme appelé propionibacterium acnes». Sa multiplication entraîne la formation de nodules ou de kystes renfermant du pus. Dans le cas d’une dysséborrhée, la production de sébum est de mauvaise qualité, ce qui favorise l’apparition de comédons ou plus communément, les points noirs. 

Mis à part les troubles de sécrétions lipidiques, d’autres phénomènes peuvent causer une acné plus ou moins sévère. L’hyperkératinisation conduit à l’épaississement de la couche cornée, entraînant l’obstruction des pores, ce qui provoque la prolifération des boutons. À noter qu’une acné est dite «rétentionnelle» lorsqu’elle se présente sous forme de comédons. Par contre, l’acné inflammatoire induit la présence de boutons proéminents sur le visage, le dos et le cou.

Comment traiter l’acné ?

Tous ces phénomènes évoqués précédemment sont souvent dus à un trouble hormonal, notamment une sécrétion excessive d’androgènes. Cette hormone est responsable de l’acné sévère aussi bien chez les jeunes que chez les adultes. Hormis le problème hormonal, la pollution, le stress, le déséquilibre alimentaire, la consommation de tabac et le sucre peuvent également favoriser une poussée d’acné. C’est donc pour cette raison que les traitements diffèrent d’un cas à l’autre.

Les traitements hormonaux

Pour lutter contre un trouble hormonal lié à une sécrétion excessive d’androgènes, il existe des traitements développés à partir de substances “anti-androgènes” capables de bloquer le récepteur des androgènes. Ce type de traitement permet de diminuer et réguler la production d’androgènes.

Les antibiotiques

En cas d’acné hormonale, il se peut que votre dermatologue ou bien votre médecin généraliste vous préconise de prendre des antibiotiques locaux, de la famille des cyclines. Ce traitement permet d’éliminer la prolifération des bactéries responsables des kystes sans avoir recours à un traitement oral dans un premier temps. En cas d’acné hormonale diagnostiquée comme acné sévère après la réalisation d’un bilan chez un dermatologue professionnel, la prise d’un traitement par voie orale à base d’isotrétinoïne peut être envisagée. Il s’agit d’un traitement conséquent, qui nécessite une contraception stricte et un suivi médical.

Le traitement au laser

Le traitement par IPL (lumière pulsée intense) ou la technique du laser s’avèrent également efficaces pour traiter les grosses lésions cutanées. Cette technique permet de réduire la quantité de sang apportée par les glandes sébacées, dans le but de ralentir la production de sébum, et ainsi réduire visiblement l’acné.

Une meilleure alimentation et hydratation

Enfin, une hygiène alimentaire saine, une bonne hydratation et l’utilisation des soins adaptés à votre type de peau contribuent à la guérison de l’acné sur le long terme. Par exemple, sachez que les produits laitiers et les sucreries favorisent l’apparition d’acné et peuvent déclencher une éruption cutanée. En revanche, consommer des aliments riches en acides gras tels que le poisson ou les noix permet notamment d’apaiser les inflammations de la peau. Pour éviter les risques d’hyperséborrhée, il est important d’opter pour des soins purifiants (lotions toniques, gels nettoyants, etc.) adaptés aux peaux grasses à tendance acnéique. Leurs propriétés astringentes permettent de réguler la production de sébum, de resserrer les pores et d’éviter l’apparition d’imperfections. Une fois bien nettoyé, il est important d’apporter de l’hydratation à votre peau, cela l’incitera à réduire sa production de sébum.

D’autres articles que vous pourriez aimer

Pin It on Pinterest

Share This