Le tour du monde des maisons traditionnelles continue

Le tour du monde des maisons traditionnelles continue !

Vivre Sa Région

La Mongolie

Habitation traditionnelle des populations nomades en Mongolie, la yourte est également appelée “Ger” par ces habitants. L’existence des yourtes, et sa structure de base, subsite sous cette forme depuis des siècles. Ces habitations symbolisent parfaitement le lien étroit qu’entretient le peuple Mongol avec la nature. C’est précisément par respect pour cette dernière que certaines règles de constructions doivent être respectées. Sa forme arrondie fait directement référence à la voûte céleste et les piliers renvoient à la liaison entre le ciel et la terre. Quant à la porte de la yourte, toujours richement colorée, elle doit être orientée au Sud. Ce choix d’orientation peut être provoqué par l’orientation du soleil (pris à son zénith chez le peuple mongol) ou par le fait que ces derniers font face aux peuples du Sud, leurs rivaux depuis des millénaires.

L’indonésie

En Indonésie, et particulièrement au pays Toraja, les maisons traditionnelles portent le nom de “Tongkonan”. Leur forme atypique, qui ne passe pas inaperçue, laisse à penser que cette structure incurvée rappelle les cornes de buffle, animal sacré chez les Torajas. Des milliers de bambous assemblés constituent le toit de ces demeures. La décoration que reflètent les façades est un indicateur du niveau de noblesse des familles. Les motifs et couleurs utilisés ne sont pas anodines. Les motifs symboliques ou géométriques dont ils sont ornés sont toujours de couleur noire (la mort) , blanche (les os), rouge (le sang) ou jaune (l’approbation des Dieux). Bâtis sur pilotis, la construction d’un tel édifice représente un temps de travail conséquent.

Les Tongkonan sont disposés le long d’une allée centrale et orientées de façon précise (Nord-Sud). La présence de ces maisons traditionnelles persiste jusqu’à nos jours et ces dernières sont reconstruites et rénovées lorsque leur mauvais état l’exige.n cadre de vie agréable et confortable : chauffage, installations électriques, aménagement, ….

La Corée du sud

L’Hanok, en tant que maison traditionnelle coréenne, possède un style architecture qui est en parfaite adéquation avec le lieu de vie qui l’abrite.
La simplicité des matériaux utilisés pour sa construction permet aux habitants de faire face aux problématiques de températures rencontrées. En hiver, un système de chauffage maison (trappes dans lesquelles il est possible d’insérer du bois à brûler) permet de garder un environnement de vie intérieur où le climat est agréable. L’été, place aux ouvertures donnant sur l’extérieur et qui rendent possible de vivre à l’air libre. 

L’emplacement de ces habitats n’est pas laissé au hasard. En effet, afin de respecter l’environnement naturel où la roche et l’eau sont des éléments en perpétuel mouvement, le Hanok privilégie le fait d’avoir une montagne à l’arrière pour bloquer le vent et une rivière à l’avant, synonyme de prospérité. Si, en plus de cela, la maison est orientée vers le Sud, il n’y a pas de meilleur emplacement possible. La forme du Hanok varie en fonction de la région et du climat dans lequel il se situe.

La Russie

L’Isba russe est l’habitation traditionnelle la plus répandue chez les paysans. Elle est construite à partir de rondins de bois assemblés les uns au-dessus des autres. Dans le Nord du pays, où les hivers sont particulièrement rudes, les Isbas sont plus grandes pour permettre aux familles de tout regrouper sous un même toit et ne pas s’aventurer dehors lors des basses températures. En Russie, même si le type d’habitat a évolué vers la modernité, l’Isba et son architecture est encore évocateur chez les habitants.

A l’époque, la pierre était rare en Russie. De fait, les habitants se sont adaptés à leur environnement et ont construit leurs habitations à partir de bois de pin ou d’épicéa. Le toit à deux versans était couvert de foin. Au centre de la pièce centrale se situe un poêle qui revêt plusieurs fonctions : il réchauffe la pièce et permet de passer des nuits au chaud mais il sert également de four pour cuisiner. Ce dernier n’était allumé qu’une fois le matin pour laisser la chaleur se diffuser jusqu’au soir.

D’autres articles que vous pourriez aimer

Pin It on Pinterest

Share This