QUEL EST RÉELLEMENT L’IMPACT D’UN MODE DE VIE SAIN SUR L’ESPÉRANCE DE VIE ET LA SANTÉ ?

 

 

Cela fait de nombreuses années que nous entendons parler de l’importance d’adopter un mode de vie sain afin de vivre plus longtemps et en meilleur santé. Cependant, bien que nous nous doutions qu’arrêter de fumer réduirait de façon significative notre risque d’être atteint du cancer, il n’y avait, jusqu’à présent, pas réellement d’explication concrète justifiant l’impact d’un mode de vie sain sur notre espérance de vie. Néanmoins, un groupe de chercheur de l’école de santé publique de Harvard a mené une étude massive concernant l’impact des habitudes de vie sur notre santé en regroupant les données de la Nurse’s Health Study et celles de la Health Professionnals Follow-up Study. Grâce à l’analyse de 34 ans de données sur plus de 120 000 personnes, ils ont pu fixer le cadre d’un mode de vie sain et analyser son impact sur l’espérance de vie. Ainsi, les chercheurs ont défini un mode de vie sain en cinq points.

Tout d’abord, une alimentation équilibrée composée principalement d’aliments comme les fruits et légumes pour très peu d’aliments malsains comme les viandes rouges, les boissons sucrées etc. Un niveau d’activité physique qui a été mesuré comme correspondant à au moins 30 minutes par jour d’activité modérée à vigoureuse. Un indice de masse corporelle (IMC) normal compris entre 18,5 et 24,9. Concernant le tabagisme, il n’est pas possible de définir une quantité saine de Tabac. Dès lors, il a été considéré que la personne possédant un mode de vie sain ne devait jamais avoir fumé. Enfin, dans ce mode de vie a été pris en compte une consommation modérée d’alcool comprise entre 5 et 15 grammes par jour pour les femmes et 5 et 30 grammes par jour pour les hommes. Sachant qu’un verre contient généralement environ 14 grammes d’alcool pur.

Sur la base de ces données croisées, les chercheurs ont fait ressortir un impact énorme de ces habitudes sur notre espérance de vie et ce, que l’on soit un homme ou une femme. Selon cette analyse, les personnes qui répondaient aux critères des cinq habitudes jouissaient d’une durée de vie nettement plus longue que celles qui n’en avaient pas : 14 ans pour les femmes et 12 ans pour les hommes (si elles avaient ces habitudes à l’âge de 50 ans). Alors que les personnes qui n’avaient aucune de ces habitudes étaient beaucoup plus susceptibles de mourir prématurément d’un cancer ou d’une maladie cardiovasculaire.

 

Les chercheurs de l’étude ont également calculé l’espérance de vie en fonction du nombre de pratique de ces cinq habitudes. Ils ont alors mis en exergue qu’une seule habitude saine (et peu importe laquelle) a permis de prolonger l’espérance de vie de deux ans chez les hommes et les femmes. Ainsi, ils ont confirmé et apporté des données chiffrées qui prouvent scientifiquement l’impact d’habitudes saines sur notre espérance de vie. Comment alors changer ces mauvaises habitudes pour adopter des habitudes saines et ainsi améliorer notre santé et notre espérance de vie ? Ces experts ont suggéré que la meilleure façon d’aider les gens à modifier leur alimentation et leur mode de vie est de le faire à grande échelle. C’est-à-dire au niveau de la population, par des efforts de santé publique et des changements de politique. (Un peu comme les casques de moto et la législation sur les ceintures de sécurité…).