Les eaux

d’Aix-en-Provence

 

Si nous sommes nombreux à connaître le caractère de ville d’eau pour la ville d’Aix, il s’avère que nous sommes peu à connaître l’histoire des eaux d’Aix-en-Provence. Ainsi, les archives font remonter le lien de la ville avec ses thermes en 123 avant Jésus-Christ. Date à laquelle le consul Romain Gaius Sextius Calvinius fonde le camp d’Aquae Sextiae, autrement dit, les eaux de Sextius, à proximité des sources thermales. Profitant à la fois des ressources en eaux chaudes et froides de la ville, cette dernière deviendra rapidement un lieu réputé pour ces avantages.

Cependant, il faudra attendre le règne des Comtes de Pro- vence, à partir du XVe siècle pour que les sources aixoises soient remises en valeur avec la construction de nouvelles fontaines ; les premières ayant été détruites lors de l’invasion et de l’occupation des Wisi- goths durant les années 470 après Jésus-Christ. Les fontaines Aixoises deviennent alors des lieux de rencontre pour se ravitailler en eau potable, mais servent également d’abreuvoir pour les troupeaux en transhumance.