LE CABANON EN PROVENCE

 

 

S’il est un élément d’architecture caractéristique du paysage Provençal, c’est bien le cabanon. Cependant, bien qu’étant aisément reconnaissable, cet habitat élémentaire possède une histoire et des caractéristiques qui restent méconnues. Il convient donc de s’intéresser d’un peu plus près à cet emblème de la Provence. En tout temps, le cabanon fut partie prenante de la vie agricole. Le paysan, ne disposant pas des moyens de locomotions modernes que nous connaissons actuellement, était obligé d’effectuer des trajets relativement longs entre son lieu de vie et son champ. Dès lors, il avait besoin d’un abri qui répondait à plusieurs usages, notamment une remise pour le matériel, une écurie passagère ou encore un pieds à terre permettant d’éviter les allers-retours au village. Certains cabanons en bordure d’agglomérations servaient donc d’abri de jardin tandis que d’autres servaient déjà les origines du Mas. Puis, il devient au fil des générations un lieu convivial dans lequel on aime partager des moments en famille ou entre amis. Jusqu’à devenir pour certain, à la fin du 19ème siècle, un lieu de résidence secondaire.

La situation du Cabanon :

Nous retrouvons des cabanons à travers toute la Provence, exception faite des régions de Camargues et de Crau. On le trouve notamment dans les zones maraîchères, les oliveraies, en abondance dans les territoires vinicoles ou encore à proximité de certains villages.

Les Caractéristiques du Cabanon :

Le cabanon d’usage comprend presque toujours une seule pièce qui fait à la fois remise et écurie. Toutefois, il peut disposer de deux pièces pour permettre une occupation temporaire. La pièce à vivre possède les mêmes caractéristiques que celle du Mas si ce n’est la cheminée qui est remplacée par un foyer. Ainsi, on y trouve des étagères et des niches incrustées dans la maçonnerie. Dans de rare cas, un escalier dessert une pièce de repos mansardée qui fait office de chambre.

 

Au cabanon sont souvent annexés une écurie, un grenier ou bien un pigeonnier. Les techniques de construction sont les mêmes que celles utilisées pour le Mas mais dans des proportions réduites. La construction du cabanon est donc faite à partir de pierres naturelles ou pierres de taille. La couverture est faite de tuiles canal avec une génoise apparente à un ou deux rangs. À l’intérieur, nous retrouvons des enduits à la chaux ou au plâtre sur simple badigeon. Enfin, chaque cabanon dispose, dans un rayon plus ou moins proche, d’un point d’eau, que ce soit une source, une citerne ou plus fréquemment un puits.